Aller au contenu
  • S’inscrire


MarcoX

Guerre des gangs. Hubert Falco réclame des renforts de police après la flambée de violence à Toulon

Noter ce sujet

Messages recommandés

Hubert Falco réclame des renforts de police après la flambée de violence à Toulon

34872526-ad84-4719-9f25-42b4ba26da8a.jpg

Deux individus à scooter ont mené une expédition spectaculaire ce lundi soir dans le quartier de La Beaucaire, sans faire de blessé. Photo Var-matin

Tirs, trafics, homicide: Toulon subit une flambée de violence "préoccupante", selon le maire de Toulon. A la suite de la dernière fusillade, lundi soir à la cité ouest de La Beaucaire, il a écrit au Premier ministre et au ministère de l’Intérieur pour réclamer des renforts de police nationale.

Dans la lettre que nous avons consultée, l’élu réclame des renforts de police depuis près d'un an.

"Tout cela ne peut se régler qu’avec des moyens supplémentaires sur Toulon et des renforts d’une demi-compagnie de CRS", explique-t-il.

A la suite de l'annonce de Gérard Collomb, le 22 mai dernier, de renforts policiers pour Marseille, Hubert Falco s'interroge. "Je ne fais pas de polémique politicienne sur ce sujet qui est trop grave, mais le ministre de l’Intérieur n’est pas passé par Toulon lors de sa récente visite. Or on a les mêmes problèmes qu’à Marseille et Nice."

Pour le maire Les Républicains, la présence policière est insuffisante. "Actuellement, les policiers sont démunis alors qu’une présence publique la nuit peut dissuader, déplore-t-il.Bien sûr nous sommes inquiets par ce qui se passe la nuit dans nos cités depuis des semaines. On est préoccupés. On sait ce qui se passe dans les cités, on écoute les gens qui y vivent, mais on n’est pas décisionnaires: il faut que Toulon soit aidé."

Source (c) Var Matin : http://www.varmatin.com/faits-divers/hubert-falco-reclame-des-renforts-de-police-apres-la-flambee-de-violence-a-toulon-235842 par La Rédaction. (05/06/2018).

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites


C'est vrai qu'en ce moment c'est chaud à Toulon :

à La Seyne sur Mer aussi :

La liste peut-être très longue...mais en une année, il y a quand même pas mal de faits-divers lié à la drogue...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toulon absente du "plan de reconquête républicaine": Hubert Falco écrit à Gérard Collomb

a1-9387880.jpg

Hubert Falco Photo Valérie Le Parc

Toulon grande absente du "plan de reconquête républicaine" présentée jeudi par le ministre de l’Intérieur: voilà qui suscitent déception et incompréhension chez le président de la métropole et maire de la ville Hubert Falco. Il s’en est même ouvert, par courrier, auprès du ministre de l’intérieur.

Rappelant qu’en octobre dernier, il avait attiré l’attention sur les "dérives apparues récemment dans nos quartiers", dénombrant dans les quartiers sociaux de La Beaucaire et des Oeillets cinq personnes blessées par balle en 2017.

"L’année 2018 a débuté par le décès d’un homme de 31 ans et 2 blessés par balles dans ce même quartier des Oeillets, explique le maire de Toulon, et la présence de la drogue est devenue récurrente sur ces secteurs. Dans le même temps, les cambriolages se multiplient et l’inquiétude va croissante (...) Bien sûr, les forces de police nationale présentes sur notre commune accomplissent leur travail avec dévouement et compétence. Mais les moyens manquent cruellement tant en effectifs qu’en matériel. La ville de Toulon a réalisé et continuera à mener des efforts très importants tant en matière d’effectifs de la police municipale que de développement d’un réseau de vidéo-protection performant. Elle ne pourra toutefois remplacer l’engagement de l’Etat dans l’exercice de ses compétences premières" poursuit le maire, qui sollicite à nouveau le ministre de l’Intérieur pour que "sous votre autorité, ses problématiques soient prise en compte et que la qualité et la capacité opérationnelle de nos forces de police nationale soient adaptées aux justes inquiétudes des Toulonnaises et des Toulonnais."

Source (c) Var Matin : http://www.varmatin.com/politique/toulon-absente-du-plan-de-reconquete-republicaine-hubert-falco-ecrit-a-gerard-collomb-206923 par K. MICHEL (09/02/2018).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Flambée de violences à Toulon: une élue socialiste "extrêmement préoccupée" appelle à des "Assises de la sécurité"

a1-8830404.jpg

Viviane Driquez estime que l'urgence de la situation réclame "l'union sacrée". Photo: doc. L. M.

Alors que trois personnes sont tombées sous les balles dans l'aire toulonnais en quelques mois, l'élue socialiste Viviane Driquez appelle à des Assises de la sécurité et du vivre ensemble.

La mort par balles d’un homme de 31 ans, samedi soir, dans le quartier de Sainte-Musse fait vivement réagir la conseillère municipale d’opposition PS Viviane Driquez.

Elle qui a précisément grandi dans la cité des Œillets se dit "extrêmement préoccupée" par la multiplication des faits de violence sur fond de trafic de drogue.

"Toulon avait échappé jusque-là à ce phénomène, je ne veux pas qu’il se banalise. Cela devient invivable pour les familles qui vivent dans ces quartiers".

L’élue estime que la situation mérite une initiative politique transpartisane: "Je soutiens le maire dans la demande qu’il a adressée au Premier ministre pour des renforts de police supplémentaires. Sur ces questions, il n’y a pas de clivage."

L’élu socialiste voudrait désormais que cette "union sacrée" franchisse un pas supplémentaire.

"J’appelle à des assises de la sécurité et du vivre ensemble. Un rendez-vous qui permettrait de mettre autour de la table tous les acteurs concernés : élus, forces de l’ordre représentants de l’Etat, associations, conseils de quartiers etc. Aujourd’hui de bonnes initiatives sont menées, mais il ne faut pas qu’elles restent isolées."

Source (c) Var Matin : http://www.varmatin.com/politique/flambee-de-violences-a-toulon-une-elue-socialiste-extremement-preoccupee-appelle-a-des-assises-de-la-securite-203827 par La Rédaction. (30/01/2018).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et çà continue...

De nouveaux coups de feu tirés dans la cité de La Closerie à Toulon

capture-11.jpg

La cité de La Closerie est située à La Serinette. Capture d'écran Google Street View

Mardi 5 juin, en début de soirée, de nouveaux coups de feu ont été tirés dans la cité de La Closerie, à Toulon. C'est la deuxième fois en trois jours que ce quartier connaît ces scènes violentes qui relèvent du grand banditisme.

Des coups de feu ont été tirés dans la cité de La Closerie ce mardi soir. 

Déjà, quelques heures avant, dans la nuit de lundi à mardi, c'est à La Beaucaire que des riverains avaient entendus le bruit des tirs des armes à feu.

>> RELIRE. Deux hommes à scooter tirent dans le quartier de La Beaucaire à Toulon

Les enquêteurs ne disposaient pas de témoignages probants ce mardi soir mais peut-être que les relevés de la police technique et scientifique permettront de faire avancer les investigations.

>> RELIRE. Hubert Falco réclame des renforts de police après la flambée de violence à Toulon

Source (c) Var Matin : http://www.varmatin.com/faits-divers/de-nouveaux-coups-de-feu-tires-dans-la-cite-de-la-closerie-a-toulon-235899 PAR PHILIPPE COURTOIS.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si vous n'avez rien suivi à la flambée de violences dans les cités de Toulon, on vous la résume en 4 actes

image-tou15q101_pbl_la-beau-17173815.jpg

Quartier de La Beaucaire à Toulon. Photo Patrick Blanchard

Tirs, trafics, homicide... Les coups de feu se multiplient dans les cités toulonnaises ces derniers jours. On vous rappelle les faits.

DES BLESSÉS À LA CLOSERIE

Le climat semble se durcir dans la cité de La Closerie à Toulon, jusque-là relativement épargnée par ce type d'événement. Des coups de feu ont éclaté dans la soirée de ce dimanche. Deux blessés ont été pris en charge par les sapeurs-pompiers.

La cité de La Closerie a été récemment le théâtre du démantèlement de deux trafics de stupéfiants. Plus de huit kilos de cannabis et 80.000 euros avaient été saisis dans le courant du mois de mai. Quelques jours plus tard, dans une affaire a priori distincte, ce sont six kilos de résine qui avaient été saisis.

>> RELIRE. Deux individus blessés par balles dans une cité toulonnaise

UNE FUSILLADE À LA BEAUCAIRE

Dans la soirée de ce lundi, deux individus à scooter ont effectué "un aller-retour" dans la cité de La Beaucaire où ils ont procédé à de nombreux tirs par arme à feu, a-t-on appris ce mardi de sources policières.

>> RELIRE. Deux hommes à scooter tirent dans le quartier de La Beaucaire à Toulon

LE MAIRE RÉCLAME DES RENFORTS DE POLICE

Hubert Falco a écrit au Premier ministre et au ministère de l’Intérieur pour réclamer des renforts de police nationale. Le maire de Toulon juge "préoccupante" la flambée de violence. "Tout cela ne peut se régler qu’avec des moyens supplémentaires sur Toulon et des renforts d’une demi-compagnie de CRS", explique-t-il.

>> RELIRE. Hubert Falco réclame des renforts de police après la flambée de violence à Toulon

DE NOUVEAUX COUPS DE FEU TIRÉS À LA CLOSERIE

Mardi 5 juin, en début de soirée, de nouveaux coups de feu ont été tirés dans la cité de La Closerie, à Toulon. C'est alors la deuxième fois en trois jours que ce quartier connaît ces scènes violentes qui relèvent du grand banditisme.

>> RELIRE. Deux hommes à scooter tirent dans le quartier de La Beaucaire à Toulon

 

Source (c) Var Matin : http://www.varmatin.com/faits-divers/si-vous-navez-rien-suivi-a-la-flambee-de-violences-dans-les-cites-de-toulon-on-vous-la-resume-en-4-actes-236148 par La Rédaction.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Guerre des clans à Toulon... Trois morts par balles depuis mai 2017

image-quay-40052945.jpg

Deux individus à scooter ont procédé à des tirs depuis l’avenue Albert-Camus, des balles de 9 mm se sont logées à plusieurs dizaines de mètres. Photo L.B.

Secoué par une "guerre des clans", La Beaucaire a une fois encore été le théâtre d’une scène violente, ce mardi, vers 0h30. Puis vers 19 h, c’est à La Closerie que des coups de feu ont été tirés. Trois morts par balles sont à déplorer depuis mai 2017

Une guerre des clans secoue les cités de l’ouest de Toulon – notamment La Beaucaire et Pontcarral – depuis 2014. Une guerre à laquelle peuvent s’ajouter des réglements de comptes isolés. On déplore trois morts par arme à feu depuis mai 2017. 
Voici une liste non exhaustive des épisodes de ces conflits.

10 JUIN 2014

Des impacts de balles sont découverts sur le rideau métallique de la pharmacie de La Beaucaire.

A 18 NOVEMBRE 2014

Yassin K., 23 ans, est blessé à la cuisse par un tir du côté de Pontcarral.

27 OCTOBRE 2015

Dans la nuit, un appartement de La Beaucaire est visé par des tirs, l’un de ses occupants est passé à tabac dès le matin dans un café du quartier. Les auteurs de cette expédition punitive sont condamnés à des peines de prison ferme en octobre 2017.

3 MAI ET 25 JUILLET 2016

Un trentenaire est blessé dans la cité Guynemer.

12 JANVIER 2017

Quatre individus armés sont interpellés par la Bac, près du Guyenmer, après des tirs dans la cité de La Florane.

9 OU 10 FÉVRIER 2017

Yassin K., déjà blessé par balle en novembre 2014, est de nouveau visé par des tirs.

11 FÉVRIER 2017

Un proche de Yassin K. est blessé par balle à La Beaucaire. 
L’auteur présumé est actuellement en détention préventive.

12 FÉVRIER 2017

Yassin K. est interpellé en possession d’une arme à La Beaucaire. Il est condamné à quatre ans de prison en mai 2018.

17 FÉVRIER 2017

Un homme reçoit un projectile dans le ventre à La Beaucaire.

6 MAI 2017

Un trentenaire, originaire des quartiers ouest de Toulon, est abattu dans un guet-apens tendu devant chez ses parents, chemin de l’Ubac.

6 JUIN 2017

Des coups de feu éclatent à La Beaucaire. Un homme se présente dans une clinique le lendemain avec une blessure au pied.

24 AOÛT 2017

En pleine nuit, une balle perdue finit sa course dans une chambre d’enfant dans un appartement de La Beaucaire.

13 NOVEMBRE 2017

Deux blessés par des tirs dans la résidence Pontcarral.

23 NOVEMBRE 2017

Un jeune homme de 18 ans meurt après avoir été atteint par une balle en pleine tête.

17 JANVIER 2018

Un trentenaire est blessé dans la cité Guynemer.

12 MARS 2018

Un homme âgé de 22 ans est mortellement blessé par un tir par arme à feu au Guynemer.

12 AVRIL 2018

Deux individus font irruption dans un local associatif à Pontcarral et ouvre le feu. Bilan: un blessé (inconnu des services).

 

Source (c) Var Matin : http://www.varmatin.com/faits-divers/guerre-des-clans-a-toulon-trois-morts-par-balles-depuis-mai-2017-236122 par E.M.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mais c'est la guerre civile qui commence ? une question bête, pourquoi le maire dit que la police municipale n'a pas a agir ? et pourquoi elle ne bosse pas la nuit ?

je vois déjà qu'on va nous dire que si ils bossent la nuit, les impôts vont augmenter, mais justement à force de ne pas vouloir augmenter les impôts, on laisse des zones de non droit et pourquoi à Cannes ils ont une police armée, très active et qui est encore plus active la nuit, pour le premier port de France, il serait temps d'avoir des renforts de police nationale, là on est d'accord, mais surtout une police municipale digne de ce nom, vous êtes bon sur la vidéo surveillance, mais ça ne fait pas tout, car dans quelques mois, le centre ville très gangrené sera le suivant sur la longue liste et à l'ouverture de la saison estival ça craint un peu.

et on ne parle même pas de ce laxisme de la justice, une plaie dans ce pays!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des individus interpellés après les coups de feu dans la cité de La Closerie à Toulon

rcapqr20q104_fc_police-3.jpg

Image d'illustration. Photo Franz Chavaroche

Quatre hommes ont été placés en garde à vue suite aux coups de feu qui ont éclaté ce mardi à La Closerie à Toulon. Les enquêteurs restent prudents sur leur éventuelle implication.

Selon nos informations, quatre hommes ont été interpellés suite aux coups de feu qui ont éclaté ce mardi, vers 19 heures, dans la cité de La Closerie à Toulon. Ces individus sont actuellement entendus dans les locaux de l'hôtel de police à Toulon.

Les suspects se trouvaient à bord d'un véhicule intercepté dans la soirée de mardi par la brigade anticriminalité (Bac) à l'ouest de la ville. L'un de ces individus avait lui-même été blessé lors d'une précédente scène de tirs, ce dimanche à Toulon.

PAS D'ARME RETROUVÉE

Si ce véhicule correspondait à un signalement donné par un témoin, aucune arme n'a été retrouvée, souligne-t-on de source proche de l'enquête. La prudence était donc de mise ce mercredi, faute d'élément probant.

Depuis ce dimanche, les tirs se sont succédé d'un jour à l'autre dans les quartiers de La Closerie et de La Beaucaire. Ces affaires pourraient avoir pour toile de fond des rivalités autour du contrôle du trafic de stupéfiants.

Source (c) Var Matin : http://www.varmatin.com/faits-divers/des-individus-interpelles-apres-les-coups-de-feu-dans-la-cite-de-la-closerie-a-toulon-236193 par E.M.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 06/06/2018 à 18:23, LeCapitaine a dit :

mais c'est la guerre civile qui commence ? une question bête, pourquoi le maire dit que la police municipale n'a pas a agir ? et pourquoi elle ne bosse pas la nuit ?

je vois déjà qu'on va nous dire que si ils bossent la nuit, les impôts vont augmenter, mais justement à force de ne pas vouloir augmenter les impôts, on laisse des zones de non droit et pourquoi à Cannes ils ont une police armée, très active et qui est encore plus active la nuit, pour le premier port de France, il serait temps d'avoir des renforts de police nationale, là on est d'accord, mais surtout une police municipale digne de ce nom, vous êtes bon sur la vidéo surveillance, mais ça ne fait pas tout, car dans quelques mois, le centre ville très gangrené sera le suivant sur la longue liste et à l'ouverture de la saison estival ça craint un peu.

et on ne parle même pas de ce laxisme de la justice, une plaie dans ce pays!

visiblement la municipale ne sert que pour mettre des PV  aux beaux yeux de notre maire,pourtant dans le nom il y a bien police

donc a eux avec l'appui de la national d'agir 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"On ne veut pas de guérilla urbaine dans notre ville": les 4 vérités de Jacqueline Matheron

image-quay-40084544-e1528475164228.jpg

Jacqueline Matheron, présidente de l’association des locataires. Photo doc Barsotti.

A la suite de la flambée de violence dans les quartiers sensibles de Toulon, Jacqueline Matheron, présidente de l’association varoise d’action aux locataires, se dit écœurée. Elle interpelle l’Etat qui, selon elle, reste sourd aux besoins de policiers.

Dans la nuit de lundi à mardi, deux hommes à scooter ont tiré des coups de feu en pleine rue, dans la cité toulonnaise de La Beaucaire. Puis, mardi soir, une autre fusillade a éclaté à la Closerie.

Depuis, les habitants sont plus qu’inquiets. Jacqueline Matheron, présidente de l’Association varoise d’action aux locataires (Aval), tire la sonnette d’alarme.

Cette femme de terrain, proche des quartiers toulonnais depuis trois décennies, livre aujourd'hui ses quatre vérités. Verbatim.

>>RELIRE AUSSI. Si vous n'avez rien suivi à la flambée de violences dans les cités de Toulon, on vous la résume en 4 actes

1. "TOULON EST AU BORD DU DRAME"

"L’urgence de la situation à Toulon, actuellement, qui fait que nous sommes au bord de connaître un drame. Dans les quartiers, tout le monde est conscient de ce qui se passe, et tout le monde veut que cela s’arrête! Des tirs? On n’a jamais vu ça auparavant.

Des problèmes, il y en a, mais en arriver à de telles extrémités à cause de l’économie souterraine qui se développe… Non! (...) C’est à l'Etat de mettre les moyens pour éviter qu’un drame se produise. Car ensuite, ce sera trop tard. Nous qui vivons au quotidien ici, ce qui nous regarde, ce sont ces tirs qui risquent de tuer un jour un père, une mère, un enfant ou une personne âgée en pleine rue."

2. "LES IMMEUBLES VIVENT DANS LA PEUR"

"Ils (les occupants d'immeubles) vivent dans la peur, ils vivent un enfer. Le danger est permanent donc, maintenant, stop! Nous demandons solennellement à l’État de faire son travail en envoyant des renforts de police conséquents pour assurer la protection des locataires et des Toulonnais.

Notre ville le mérite car, depuis des années, elle n’a cessé de s’améliorer. Des immeubles ont été réhabilités avec succès. Le vivre ensemble est devenu une réalité. Et là, patatras…"

3. "UN RISQUE DE GUÉRILLA URBAINE"

"On ne veut pas de guérilla urbaine dans notre ville. Hélas, il y a un vrai risque. La Closerie, La Beaucaire, La Florane, Guynemer, Pontcarral… les milliers d’occupants de ces quartiers paient des charges, des loyers et vivent en bonne intelligence. Et pourtant, sur leur lieu de vie, ils se font tirer dessus comme des lapins! Ça suffit."

4. "CETTE SITUATION GÂCHE TOUT"

"Notre urgence, c’est: sécuriser et protéger les gens, tous ces locataires qui défendent leur quartier et en sont fiers.

Et que se passe-t-il pour eux? Ils sont montrés du doigt. Je le redis: Toulon s’est transformée depuis une dizaine d’années. Beaucoup de HLM se sont transformés. Dommage que cette situation très inquiétante gâche tout."

>>LIRE AUSSI. A la cité de La Beaucaire à Toulon, "les coups de feu, c’est normal"

 

Source (c) Var Matin : http://www.varmatin.com/faits-divers/on-ne-veut-pas-de-guerilla-urbaine-dans-notre-ville-les-4-verites-de-jacqueline-matheron-236796 par La Rédaction.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

 

Toulon : la Beaucaire, la Closerie, les raisons de la flambée de violence dans les cités

tou_0059-00_00_03_20-3697549.jpg

Cité de La Closerie : les auteurs présumés des coups de feu tirés mardi soir ont été interpellés. / © France 3 Provence Alpes

Depuis ces dernières semaines, les cités toulonnaises connaissent une vague de violence. Selon Henri Castets, le Directeur Départemental de la sécurité publique, cette flambée est liée au trafic de stupéfiants et au travail des enquêteurs.

Après les coups de feu qui ont éclaté mardi soir dans la cité de la Closerie, les policiers ont procédé à 4 interpellations. Ils sont actuellement entendus dans les locaux de l’hôtel de Police de Toulon.

tirs_cites_reactions-00_00_09_08-3697951.jpg

Des impacts de balle à l'entrée d'un immeuble de la cité de la Closerie. / © France 3 Provence Alpes

Selon Henri Castets, le Directeur Départemental de la Sécurité Publique (DDSP) :  

Citation

Il faut chercher les raisons de cette flambée de violence dans le  travail des policiers et le démantèlement récent de 2 gros réseaux de revente de produits stupéfiants.

Ces opérations policières en question ont permis la saisie d’une vingtaine de kg de cannabis, de la cocaïne, des armes et de grosses sommes d’argent.

Citation

Nous avons fait place nette sur ces points de vente

précise Henri Castets, et il ajoute : "et cela a suscité l’appétit d’autres groupes criminels. Nous avons ainsi bousculé les trafics établis et on aboutit à des formes de représailles pour le contrôle des points de vente."

Toulon: deux hommes tirent sur une trentaine de personnes dans une cité sans faire de blessé 

Qui sont ces clans ?

L’an dernier, lors de la présentation annuelle du bilan de la délinquance, le DDSP soupçonnait des tentatives d’hégémonie de bandes originaires de Marseille sur le marché de la drogue à Toulon. « Nous ne sommes plus dans ce même contexte » explique Henri Castets. "Il n’y a pas de vélléités de la part des marseillais… il s’agit plutôt d’un contexte toulonnais".

Le maire de Toulon interpelle le ministre de l'Intérieur.

Depuis juillet 2017, Hubert Falco le maire de Toulon réclame des renforts de police. Ses quatre lettres successives adressées au ministère de l'Intérieur n'ont pas eu d'effet.

Citation

Je sollicite le ministre de l’Intérieur avant que nous vivions un drame

prévient Hubert Falco qui compare la situation de Toulon à celles des villes voisines "Des moyens ont été donnés à Nice et à Marseille, ce n'est pas de la jalousie de ma part mais arrêtons de dire que sur Toulon il ne se passe rien !"

Depuis 3 ans, la lutte contre le trafic de stupéfiants s’est intensifiée dans la métropole toulonnaise. Entre 2016 et 2017, les démantèlements de réseaux de drogue ont augmenté de 25%. « En 2018, on serait sur les mêmes bases selon le DDSP, avec au total 150 kg de drogue saisis ».

Source (c) France 3 Côte d'Azur et Provence https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/var/toulon/toulon-beaucaire-closerie-raisons-flambee-violence-cites-1490211.html Par Eric Ambrosini.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On pourrait rajouter celui là aussi :

Un bus visé par un tir dans la cité de La Beaucaire à Toulon

la_beaucaire1_lb.jpg

La desserte du quartier de La Beaucaire a été suspendue ce vendredi. (Photo Luc Boutria)

Un bus a été visé par un tir ce vendredi dans le quartier de La Beaucaire. Le service de transport public a été suspendu toute la journée dans le quartier.

Une enquête est ouverte après qu'une vitre latérale d'un bus a été brisée par un projectile ce vendredi, dans le quartier de La Beaucaire à Toulon. Le véhicule aurait été visé par un tir "entre midi et deux", a-t-on appris de source policière.

Selon les premiers éléments, un adolescent aurait fait usage d'un pistolet à billes de type airsoft, au passage du véhicule de transport collectif. Il n'y a pas de blessé.

UN QUARTIER SOUS TENSION

Cet événement intervient dans le contexte de coups de feu en série dans les quartiers toulonnais, notamment à La Beaucaire. Ce jeudi soir, des jets de pétards avaient d'ailleurs suscité un vif émoi au sein de la cité.

Le réseau Mistral a fait savoir que la ligne de bus n°1 ne desservait plus le quartier de La Beaucaire, son terminus étant limité à l'arrêt "Porte d'Ollioules et de Toulon", jusqu'à la fin du service ce vendredi. Idem pour la ligne n°111, limitée à l'arrêt La Cordeille.

Source (c) Var Matin : http://www.varmatin.com/faits-divers/un-bus-vise-par-un-tir-dans-la-cite-de-la-beaucaire-a-toulon-238503 par E.M.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et çà continue encore et encore, on va pouvoir la chanter souvent cette chanson !

Des coups de feu éclatent dans une cité de Toulon, une automobiliste touchée par des éclats de vitre

oeillets-large.jpg

La cité des Œillets, dans le quartier Sainte-Musse. (Photo Dominique Leriche)

Une automobiliste a été touchée par les éclats de vitre de sa voiture après qu'un individu a fait usage d'une arme à feu, ce jeudi 21 juin dans le quartier Sainte-Musse à Toulon.

Des coups de feu ont éclaté dans la soirée de ce jeudi dans le quartier Sainte-Musse à Toulon, a-t-on appris ce vendredi de source policière. Un véhicule en mouvement a été atteint.

Une mère de famille se trouvait au volant de cette voiture, peu après 22 heures, au sortir d'une visite familiale. Elle aurait été blessée par des éclats de vitre. Son enfant âgé de 5 ans, également à bord du véhicule, est indemne.

DES TIRS DEPUIS UN SCOOTER

Selon les premiers éléments, les tirs ont été effectués par le passager d'un scooter piloté par un complice. Une enquête de police est ouverte pour déterminer les circonstances de cet événement et tenter d'identifier les auteurs.

Ces dernières semaines, une série de tirs avait secoué les quartiers de La Beaucaire et de La Closerie à Toulon. Le quartier Sainte-Musse n'est pas en reste avec la mort par balles, au début de l'année, d'un jeune homme de 21 ans et plusieurs blessés en 2017.

Source (c) Var Matin : http://www.varmatin.com/faits-divers/des-coups-de-feu-eclatent-dans-une-cite-de-toulon-une-automobiliste-touchee-par-des-eclats-de-vitre-240275 par E.M.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez poster maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, Connectez vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • À lire aussi...

    • Par MarcoX
      EXCLUSIF. Election municipale 2020 à Toulon: ce que dit notre sondage
      Le sondage réalisé par Elabe pour Var-matin place le maire sortant très largement en tête. Il révèle aussi le déficit de notoriété de ses adversaires, quel que soit leur parti.
      Déjà jouée, l’élection municipale à Toulon? À un an de l’échéance, les résultats de l’enquête Elabe pour Var-matin laissent entrevoir un rapport de force pour le moins déséquilibré entre le maire sortant et ses possibles adversaires. Un écart conséquent qui ne devrait pas, pour autant, laisser penser que la messe est dite.
      Car l’élection n’a pas lieu ce dimanche, mais en mars 2020. Et en bord de rade, la campagne électorale n’a pas encore réellement démarré. D’autant qu’au-delà de séduire les électeurs, les principaux candidats potentiels vont d’abord devoir se faire connaître: ils n’ont encore jamais été tête de liste à une élection municipale.
      Lire la suite de l'article sur le site de Var matin : https://www.varmatin.com/politique/exclusif-election-municipale-2020-a-toulon-ce-que-dit-notre-sondage-371521?t=OTFiODNiMjNlNzY5NTJlZjRlZjZhMzlkYTYxMTVlZTVfMTU1MzkwMDAwNjc4OV8zNzE1MjE%3D&tp=viewpay

    • Par MarcoX
      sur Internet, sur les panneaux 4x3, les arrêts de bus et maintenant sur de jolies panneaux en cœur de ville, la ville de Toulon annonce les changements faits depuis toutes ces années, le signe du lancement de la campagne municipale 2020 ?


    • Par MarcoX
      Pensé comme un projet d’architecture et une promenade urbaine, le futur parking-esplanade du Terminal passagers s’intégrera dans le paysage urbain toulonnais. Repros Caire Architecture/Golem Images
      En décembre 2019, un parking-esplanade verra le jour à l'intérieur du terminal passagers Toulon Côte d'Azur. Un toit-terrasse de 3.800m² offrira au public une vue imprenable sur la rade.
      Bienvenue dans le projet ambitieux de la construction d'un parking-esplanade sur sol érigé, en lieu et place, de l'actuel terre-plein qui accueille le stationnement des véhicules à l'embarquement des ferries.
      Le chantier, qui débutera en février 2019, sera terminé en décembre 2019.
      Porté par la Chambre de commerce et d'industrie du Var (CCIV), gestionnaire des infrastructures, assisté par Var Aménagement Développement, le projet est mené en partenariat avec la Métropole Toulon Provence Méditerranée, propriétaire de l'ensemble des emprises portuaires de la rade, et la Ville de Toulon.
      À quoi ressemblera cet ouvrage métallique à vocation de devenir une promenade urbaine?
      UN ACCÈS DIRECT AU TERMINAL
      L’accès des automobilistes, embarquant pour les ferries au terminal passagers Toulon-Côte d’Azur (TCA) se fera par le giratoire Bonaparte. Les véhicules stationneront en rez-de-chaussée du parking, destiné à être la zone d’attente des voitures à l’embarquement des ferries.
      UN PARKING DE 320 PLACES
      L’offre de stationnement sera de 320 places. Les automobilistes qui accéderont au parking par une rampe depuis l’avenue Infanterie-de-Marine (en face le bâtiment l’ancien 113, entre le rond-point Mayol et la caserne de Toulon centre du Port-Marchand).
      Il sera payant au même titre que l’est actuellement le parking du Port-Marchand.
      UNE ESPLANADE À L'OMBRE
      Une rampe permettra aux piétons d’accéder librement à l’esplanade de 3.800m² dont "une partie en ombrière permettra, y compris l’été, d’avoir un espace confortable", explique l’architecte Christophe Caire.
      Il offrira un panorama unique sur la Ville et la rade de Toulon. Ce toit-terrasse du parking qui pourra accueillir six cents personnes sera végétalisé. Il sera traité en rooftop, et pourra accueillir des animations publiques, selon la Chambre de commerce et d'industrie du Var. 
      "L’idée est de ne pas prendre un escalier ou un ascenseur. On arrive sur le toit par une rampe qui fait jusqu’à 6 mètres de largeur et va permettre de monter petit à petit sur le toit tout en profitant de la vue. Il s’agit vraiment d’avoir une extension du domaine public."
      UNE VUE IMPRENABLE ENTRE DES ESPACES VERTS
      Le parking a été réalisé en fonction des alignements existants. "Le projet s’impose comme une intégration soignée dans le paysage urbain toulonnais", explique Christophe Caire.
      "Cette dernière passe par une architecture qui découpe ses façades pour les ouvrir sur la ville et offrir de très belles vues périphériques."
      Le rez-de-chaussée de la structure sera baigné par la lumière naturelle, "aéré et rassurant".
      Le parking-esplanade, lui, sera "végétalisé avec une treille de chèvrefeuille qui double les circulations verticales. Cela invite à la promenade vers l’esplanade où l’on découvrira des espaces verts."


      Source (c) Var Matin : https://www.varmatin.com/economie/photos-voici-le-projet-qui-va-changer-la-face-du-port-de-toulon-265847 par Catherine Pontone.
  • Qui est en ligne   0 membre, 0 anonyme, 4 invités (Afficher la liste complète)

    Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne


×
×
  • Créer...

Information importante

Merci de lire nos Conditions d’utilisation, notre Règles et nos Politique de confidentialité avant de vous connecter à notre site web.