• Ecoutez CToulon Radio

aaxoo

Citoyens +
  • Compteur de contenus

    250
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    11

aaxoo a gagné pour la dernière fois le 21 novembre

aaxoo a eu le contenu le plus aimé !

1 abonné

À propos de aaxoo

  • Date de naissance 17/10/1941

Visiteurs récents du profil

356 visualisations du profil
  1. Je suis plutôt inquiet.................. LES CADEAUX DE NOËL Ce sont de vrais cadeaux. Les gilets jaunes ont obtenu en quelques semaines plus que tous les syndicats en plusieurs années : augmentation du SMIC de 100€ (bruts, et en fait un peu moins, 80€ car 20€ étaient déjà prévus, mais ne chipotons pas), annulation de la hausse de la CSG pour les retraites inférieures à 2000 €, rétablissement (enfin) des heures supplémentaires défiscalisées, prime de fin d'année exonérée d'impôts et de charges sociales. QUI VA PAYER ? Tout ceci va coûter plus de 10 milliards € à l’État. Et l’État c'est nous... En première ligne les entreprises. Elles vont probablement voir la baisse de l'impôt sur les sociétés décalée d'au moins d'un an et une partie de la transformation du CICE en suppression de charges sociales reportée. En deuxième ligne les plus hauts revenus. Même si l'ISF n'est pas rétabli, il va falloir s'attendre dans les mois qui viennent à une taxation supplémentaire, sous forme ou une autre, des hauts salaires. Et on laisse donc un peu le déficit glisser au-dessus des 3%... TOUT À L'ENVERS On a donc tout fait à l'envers. Normalement, on fait d'abord des réductions des dépenses publiques avec des réformes structurelles profondes (cf l'Agenda 2010 de Schröder en Allemagne) et on utilise ensuite les surplus dégagés pour améliorer le pouvoir d'achat en baissant substantiellement les impôts. On fait le contraire. Espérons seulement que le gouvernement a prévu d'accélérer aussi la mise en place des réformes et la réduction des dépenses publiques: c'est peu probable car il n'a plus de marge de manœuvre maintenant que l'état de grâce de Macron est bien terminé. EST-CE QUE ÇA VA SUFFIRE Pour satisfaire les gilets jaunes ? Cela devrait suffire. Mais certains ont pris le goût du pouvoir par la rue et le goût de l'hyper médiatisation d'un mouvement qui ne compte finalement que quelques dizaines de milliers de personnes et qui, finalement, n'aurait pas eu autant de retentissement sans...les casseurs. En faisant un raccourci provocateur, on peut finalement dire que quelques centaines de casseurs ont été plus "efficaces" que tous les syndicats réunis. Une aberration... UN 1983 À L'ENVERS Tous les commentateurs s'accordent à dire que nous vivons un tournant dans le quinquennat. Comme en 1983. Mitterrand était passé de la relance à l'austérité. Macron passe de Jupiter au Père Noël, de l'arrogance à l'empathie, du président des riches au président des classes moyennes...
  2. aaxoo

    Le Jeu Au Suivant...

    voiture ==> automobile
  3. aaxoo

    Le Jeu Au Suivant...

    Golf ==> VW
  4. aaxoo

    Le Jeu Au Suivant...

    handicap ==> golf
  5. ça promet, je crains la suite.......... Car si on n'y prend pas garde ça finit en guerre civile ce genre de conneries !
  6. aaxoo

    Le Jeu Au Suivant...

    fauteuil ===> invalide
  7. aaxoo

    Le Jeu Au Suivant...

    train ==> roulant
  8. ça fait bien sur très sérieux tout ça..........
  9. aaxoo

    Le Jeu Au Suivant...

    gare ==> sncf
  10. Le Royaume-Uni et l’Angleterre : non, ce n’est pas la même chose ! L’amalgame est souvent commis entre le Royaume-Uni et l’Angleterre. Le Royaume-Uni comprend toujours l’Angleterre, mais pas l’inverse. Le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord est constitué de la Grande-Bretagne et de l’Irlande du Nord. La Grande-Bretagne est elle-même composée de l’Angleterre, de l'Écosse et du Pays de Galles. Le Royaume-Uni est un État indépendant qui a vu le jour en 1801 et qui a pour capitale politique Londres. On parle de Royaume-Uni, car il comprend plusieurs royaumes anciennement indépendants, qui ont tous été unis sous la couronne de ceux qui n’étaient à l’origine que rois d’Angleterre. Les différentes parties du Royaume-Uni ont une histoire distincte. L’Angleterre est une nation vieille de 1 000 ans, avec son histoire, sa culture, ses symboles, son économie propres. Ne dites par exemple jamais à un Écossais que c’est un Anglais, puisque c’est un Écossais ! Par contre, Écossais, Anglais, mais aussi Gallois et Irlandais du Nord sont tous des Britanniques. La confusion est souvent faite entre Angleterre et Grande-Bretagne, mais aussi entre Angleterre et Royaume-Uni, car les points communs sont nombreux : la langue, la monnaie, le gouvernement, la famille royale. C’est aussi, comme nous le disions, autour de l’Angleterre que s’est faite l’union du royaume. Le drapeau du pays rappelle d’ailleurs cette union : l’Union Jack, c’est son nom, est composé de la superposition des drapeaux écossais (bleu à croix de Saint-André blanche), irlandais (blanc à croix de Saint-André rouge) et anglais (blanc à croix de Saint-Georges rouge). Après avoir lu cet article, vous êtes certains de ne plus vous tromper, ni de froisser qui que ce soit !
  11. Dé-dramatisons un peu svp (surtout ne pas mal le prendre, c'est de l'humour Hein !) Encore un blocage non déclaré des gilets jaunes
  12. Nissan destitue Carlos Ghosn malgré la demande de temporiser de Renault Le conseil d’administration de Nissan a destitué jeudi son président Carlos Ghosn, que le constructeur japonais accuse de fraude financière, rapporte la chaîne de télévision japonaise NHK. Le vote des administrateurs – y compris ceux représentant Renault – a été unanime, selon le média japonais. L’agence de presse Kyodo rapporte de son côté que les administrateurs de Nissan ont nommé le directeur général Hiroto Saikawa comme président par intérim. Renault avait pourtant demandé à son partenaire de l’alliance de reporter sa décision, ont indiqué des sources à Reuters. Carlos Ghosn, architecte du partenariat entre Renault et Nissan, est en détention depuis lundi au Japon. Nissan l’accuse d’avoir sous-évalué ses revenus déclarés aux autorités japonaises et d’avoir utilisé des fonds du constructeur japonais à des fins personnelles. Le PDG de Renault, désormais évincé de la présidence de Nissan, est incarcéré à Tokyo et la justice japonaise a approuvé mercredi son maintien en détention pour 10 jours. Mardi, le conseil d’administration de Renault a choisi pour sa part de ne pas destituer officiellement son PDG, dans l’attente de la communication par Nissan des éléments dont il dispose pour étayer ses accusations. Le groupe au losange a mis en place une direction provisoire. Le parquet de Tokyo n’a pas souhaité dire si Carlos Ghosn a reconnu ou non les faits de fraude financière qui lui sont reprochés, a déclaré jeudi Shin Kukimoto, procureur adjoint. Plus de 1,6 milliard d’euros de capitalisation boursière de Renault se sont évaporés depuis le début de « l’affaire Ghosn » lundi, sa valeur passant ainsi en dessous de celle de son rival français PSA, un recul jugé excessif par certains analystes. (Avec Reuters) >>>>>>>>>>> Nissan sauvé de la faillite par Ghosn à simplement souhaité se débarrasser de son sauveur qualifié à juste titre de "cost killer". Je crois que c'est une très mauvaise décision. Ils sont maintenant devenus plus gros et plus puissants que Renault et pourraient nous réserver quelques surprises désagréables à l'avenir.....affaire à suivre......... PUBLICITÉ
  13. Par Alain Dévales, le jeudi 22 novembre à 16h22 Nous étions en 2007 quand est paru l'essai "La Société de défiance". Voila la dernière de couverture de l'époque (livre disponible gratuitement en PDF: http://www.cepremap.fr/depot/opus/OPUS09.pdf) LA SOCIÉTÉ DE DÉFIANCE Comment le modèle social français s’autodétruit YANN ALGAN ET PIERRE CAHUC La France est engagée dans un cercle vicieux dont les coûts économiques et sociaux sont considérables. Depuis plus de vingt ans, des enquêtes menées dans tous les pays développés révèlent qu’ici plus qu’ailleurs, on se méfie de ses concitoyens, des pouvoirs publics et du marché. Cette défiance allant de pair avec un incivisme plus fréquent... Or la défiance et l’incivisme, loin d’être des traits culturels immuables, sont alimentés par le corporatisme et l’étatisme du modèle social français. En retour, le manque de confiance des Français entrave leurs capacités de coopération, ce qui conduit l’État à tout réglementer et à vider de son contenu le dialogue social. En comparant les relations entre les performances économiques et les attitudes sociales dans une trentaine de pays du début des années 1950 à nos jours, Yann Algan et Pierre Cahuc montrent comment ce déficit de confiance réduit significativement l’emploi, la croissance et, surtout, l’aptitude des Français au bonheur. « Un petit livre qui en dit très long et qu’il faut lire d’urgence. » F.-O. Giesbert, Le Point « Un lumineux commentaire des ravages du corporatisme et de l’étatisme. » G. Moatti, Les Échos Et bien, la vision se réalise, en pire, ce n'est plus seulement une "société de défiance", mais un pays méprisable, qui fait peur par sa haine, sa jalousie, ses renoncements, son manque de courage, de dignité, le cynisme de ses dirigeants, ses castes, sa nomenklatura (politique, syndicale, ...), l'absence de Droit appliqué, .. ! <<<<<<<<<<<<<< Ce livre intéressant que j'ai lu en son temps, paru il y a plus de 10 ans montre qu'il n'y a pas beaucoup d'évolution, les travers Franco-Français sont toujours présents et semblent même être en passe de s'accentuer !
  14. Voici quelques extraits du journal Le Parisien d'il y a 6 heures: <<<<<<<<<<<<<<<<<< Alors qu’un appel au rassemblement sauvage est lancé samedi 24 novembre à Paris, les autorités dénoncent «la radicalisation» du mouvement. Les renseignements notent une évolution alarmante du profil des militants. Radicalisation des Gilets jaunes, convergence des luttes, ou effet d’aubaine ? Observateurs et analystes peinaient à y voir clair ce mardi soir sur l’évolution de ce mouvement hétérogène et non coordonné dont chacun s’accorde sur le caractère inédit. Un motard est décédé ce mardi après-midi après avoir été renversé la veille à Portes-lès-Valence (Drôme) par une camionnette qui voulait éviter un barrage. Ce qui porte le bilan, depuis les premières manifestations de samedi, à deux morts et 553 blessés, dont 17 graves. Auxquels il faut ajouter 95 policiers et gendarmes blessés, dont 2 gravement. Barres de fer et de cocktails Molotov Si le nombre de manifestants est en légère baisse - entre 10 000 et 20 000 ce mardi -, certains signes sont jugés inquiétants par le service central du renseignement territorial (SCRT). Une note, dont notre journal a pris connaissance, fait par exemple état de l’infiltration, au sein d’un rassemblement de Gilets jaunes sur le parking d’un centre commercial à Langueux (Côtes-d’Armor), de membres militants de l’ultra gauche armés de barres de fer et de cocktails Molotov. « La nouveauté, ce sont ces violences types urbaines qui ont lieu paradoxalement aussi dans des zones rurales car les rassemblements sont à portée de domicile », constate un haut gradé de la gendarmerie. Le mouvement semble parti pour durer… au moins jusqu’à samedi. Combien seront-ils dans les rues ? >>>>>>>>>>>>>>>>>>> Combien de morts seront encore nécessaires avant que tout cela s'arrête ?
  • Faire un don

    Campagne de dons 2018-2019 :
    Aidez-nous s'il vous plaît en faisant un don pour soutenir cette communauté (LaCommunauteToulonnaise.fr).
    Vous pouvez aussi faire votre don en espèces ou par chèque, contactez-nous avec le formulaire en bas de page. Merci



    Donate Sidebar by DevFuse