• Ecoutez CToulon Radio

MarcoX

Admin / Modo
  • Compteur de contenus

    1 508
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    27

MarcoX a gagné pour la dernière fois le 10 septembre

MarcoX a eu le contenu le plus aimé !

Informations sociales

1 abonné

À propos de MarcoX

  • Date de naissance 25/04/1972

Informations de Profil

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    Toulon
  • Intérêts
    La ville de Toulon et mes sites

Visiteurs récents du profil

1 778 visualisations du profil
  1. Apparemment le restaurant "Au Bureau" à La Garde à brûlé
  2. Je ne vais pas parler du "hors sujet" mais je vous mais la vidéo de mon porte parole
  3. Je suis un peu du même avis qu' @habitant Toute l'année les gens pleurent contre Macron et là pendant que certains se bougent, on les traitent de fachos, on les écrasent et on les insultes, j'ai vraiment mal à ma France! SOUTIEN TOTAL AUX GILETS JAUNES (et aux forces de l'ordre) et j'ai vraiment honte d'être français quand je lis vos statuts les amis, vous me faîtes honte, pour rester poli!!! Ne prenez même pas la peine de répondre à mon statut (je risque d'être très grossier), merci, continuez à cracher sur vos murs, ne salissez pas le miens! Et surtout qu'on ne bouscule pas vos petites habitudes...
  4. France Police – Policiers en colère dénombre plus d’un million de manifestants à seize heures partout en France malgré les chiffres très minorés du ministère de l’Intérieur : https://france-police.org/2018/11/17/france-police-policiers-en-colere-denombre-plus-dun-million-de-manifestants-a-seize-heures-partout-en-france-malgre-les-chiffres-tres-minores-du-ministere-de-linterieur/?fbclid=IwAR1wuazKxLPSCmY3elWTL4y2TlWGzc41QiFb2N9Iz8_8va64OhCkIEZWkI0
  5. Évidemment personne ne donne le contexte global ! Avant le début de la video, cette voiture a forcé le barrage et renversé deux scooters ( dont les conducteurs ont été blessés ). Ici les filets jaunes rattrapaient la voiture qui tentait de s'enfuir. Mais comme toujours on fait dire ce qu'on veut aux images, pas vrai France bleue ?
  6. Grasse - Un autonomiste force un barrage des gilets jaunes
  7. Lui il a tout compris au système ! BRAVO à lui
  8. Blocage des «gilets jaunes»: Ce qu’il faut retenir de la journée de mobilisation MANIFESTATION Près de 283.000 «gilets jaunes» ont protesté ce samedi dans toute la France contre la hausse des taxes sur le carburant et la baisse du pouvoir d'achat… Des «gilets jaunes» sur l'A13 à Dozulé, en, Normandie — CHARLY TRIBALLEAU / AFP Une journée de mobilisation, hors norme et parfois hors de contrôle. Ce samedi, près de 283.000 «gilets jaunes» ont protesté dans toute la France contre la hausse des taxes sur le carburant et la baisse du pouvoir d’achat, au sein de 2.000 rassemblements parfois tendus. 20 Minutes revient sur les principales informations à retenir de cette journée de mobilisation. Une mobilisation difficile à chiffrer Selon les chiffres communiqués vers 19 heures par le ministère de l’Intérieur, au total 282.710 personnes ont participé aux manifestations, sur quelque 2.000 points de blocages recensés. Des chiffres difficiles à vérifier et contestés par certains manifestants et responsables politiques. En début de soirée, plus 200 points de blocages n’avaient pas encore été levés et des manifestants étaient toujours présents sur plus de 1.400 lieux de rassemblement. Des manifestants ont annoncé qu’ils comptaient camper et passer la nuit sur leurs barrages et certains souhaitaient poursuivre le mouvement dimanche. L’accès à certaines autoroutes restait coupé ou difficile en début de soirée. Des barrages filtrants perturbaient notamment encore fortement la circulation sur le périphérique de Caen. Des dérapages et plus de 220 blessés Les blocages ont fait plus de 227 blessés, dont 7 graves au cours de la journée. L’incident le plus grave s’est déroulé dans la matinée au Pont-de-Beauvoisin (Savoie), où une conductrice qui emmenait sa fille chez le médecin a été prise de panique quand les manifestants se sont mis à taper sur sa voiture. Elle a foncé alors sur eux, percutant mortellement une femme de 63 ans. En France, il y a eu 117 interpellations, suivies de 73 garde-à-vue, selon le ministère de l’Intérieur. Des tensions à Paris mais pas de dégradation Dans la capitale, les gilets jaunes ont tenté d’accéder à la place de la Bastille et aux Champs-Elysée à la mi-journée. Après plusieurs heures de tensions entre manifestants et forces de l’ordre dans le quartier du Palais de l’Élysée, la majorité des «gilets jaunes» s’est dispersée. Il n’y a eu aucun blessé, aucune dégradation, d’après le préfet de police de Paris, Michel Delpuech. Appel à la responsabilité «J’en appelle à la responsabilité de ceux qui organisent ces manifestations. Ils ont porté un message. Il est entendu», a déclaré le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. «Le gouvernement est attentif à toutes les mobilisations, nous devons maintenant continuer à répondre aux attentes des Français y compris en terme de pouvoir d’achat», a-t-il ajouté. Les autorités s’inquiètent de la poursuite du mouvement malgré la nuit : «Les manifestations aujourd’hui bon enfant, ce soir se transforment avec l’arrivée de casseurs», a déploré Richard Lizurey, directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN), qui a précisé que des cocktails molotov ont été jetés contre les forces de l’ordre. Et «la nuit, le danger c’est d’être percuté par un véhicule», a-t-il rappelé alors que 5.000 patrouilles resteront mobilisées jusqu’à dimanche matin. L’opposition demande au gouvernement d’entendre les Français Dans l’opposition, certains sont descendus dans la rue : Laurent Wauquiez, le chef de LR, a appelé Emmanuel Macron à comprendre et «corriger ses erreurs». Des élus du Rassemblement national étaient également présents aux côtés des «gilets jaunes», mais pas Marine Le Pen. Des Insoumis participaient aussi aux manifestations. Leur leader Jean-Luc Mélenchon a critiqué sur Twitter une «manipulation des chiffres de participation» et une «dramatisation» de la part du gouvernement. Il s’est rendu place de la Concorde mais sans porter de gilet jaune. Sur les réseaux sociaux et dans les médias, de nombreux élus de gauche et de droite ont appelé le gouvernement à ententre la colère des Français. Le gouvernement maintient le cap Samedi soir un conseiller de l’exécutif a reconnu qu’il y avait «une mobilisation qui est là, il ne faut pas la nier». Mais «elle n’était pas au niveau attendu. Ce n’est pas le raz-de-marée attendu, malgré un battage médiatique parfois surprenant». Dans un entretien au Parisien, publié samedi soir, le ministre de la transiition écologique a toutefois exclu de renoncer à la hausse de la taxe carbone le 1er janvier 2019 : Dans un entretien exclusif au Parisien, le ministre de la Transition écologique confirme la hausse de la taxe carbone le 1er janvier 2019 : « en matière de fiscalité écologique, nous poursuivrons la trajectoire prévue (…) Si la France a élu Emmanuel Macron, c’est bien pour qu’on en finisse avec le statu quo », explique-t-il. Au 1er janvier 2019, les taxes sur le gazole doivent augmenter de 6,5 centimes d’euro par litre et celles sur l’essence de 2,9 centimes. Source (c) 20 Minutes : https://www.20minutes.fr/societe/2374311-20181117-blocage-gilets-jaunes-faut-retenir-journee-mobilisation
  9. MarcoX

    Le Jeu Au Suivant...

    nationale => route
  10. MarcoX

    La vie à La Seyne sur mer

    Comme le dit le maire de La Seyne sur mer, le projet est toujours en cours...(en tout cas nous ici on ne diffuse pas d'Infox)
  11. E-Leclerc Toulon de Saint-Jean-du-Var fermé par précaution ! #Toulon l'enseigne de l'avenue François-Cuzin pourrait rester portes closes pendant trois mois. Le temps de sécuriser son toit gorgé d'eau. Plus de 90 salariés se retrouvent au chômage technique...via Var-Matin
  • Faire un don

    Campagne de dons 2018-2019 :
    Aidez-nous s'il vous plaît en faisant un don pour soutenir cette communauté (LaCommunauteToulonnaise.fr).
    Vous pouvez aussi faire votre don en espèces ou par chèque, contactez-nous avec le formulaire en bas de page. Merci



    Donate Sidebar by DevFuse