Rafi

Citoyens
  • Compteur de contenus

    210
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    5

Réputation sur la communauté

20 Excellent

3 abonnés

À propos de Rafi

  • Rang
    Membre Actif
  • Date de naissance 22/02/1988

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    La Seyne sur Mer

Visiteurs récents du profil

5 472 visualisations du profil
  1. Pour appuyer les propos de cette étude, j'ai fais moi-même l'étude de quelques lignes principales à Grenoble et Nantes (les chronobus) et les lignes normales. A Grenoble, toutes les lignes principales de bus (équivalente à la 1, la 3 ou la 6 chez nous) passent toute la journée avec une fréquence de 4 à 10 min entre 8h du matin et 19h30. Certaines de ces lignes principales desservent des villes de l'agglo grenobloise ne dépassant pas 10 000 habitants (équivalent à la ville de la Crau). A Toulon, dire qu'on va mettre un bus toutes les 5 à 10 min par exemple pour desservir Ollioules, on vous rigolera au nez. A Nantes, les lignes principales de bus s'échelonnent entre 6 à 10 min toute la journée entre 7h et 19h. Pour finir avec ces lignes principales, le samedi, elles sont cadencées à 10 min toute la journée entre 8h et 19h dans les deux villes, et le dimanche un bus toutes les 20 min. -------------------- Pour les lignes normales, elles sont cadencées en règle générale (dans les deux villes) entre 10 à 15 min en semaine, 20 min le samedi et 30 min à 1h le dimanche. (Je rappelle qu'à Toulon, certaines lignes comme la 81 ne fonctionnent pas le dimanche, ou alors à service partiel). ------------------- Donc on résume, Grenoble et Nantes sont des agglomérations de taille similaires, possède des tramways, possède des lignes de bus à haute fréquence, coûtent 2 à 3 fois moins chères que les lignes du Réseau Mistral. Bon, en gros, on nous prend pour des imbéciles à Toulon, c'est ça ? CQFD.
  2. Voici une étude sur le Réseau Mistral et son coût, tout cela comparé à d'autres villes de la même taille. Article de la Marseillaise repris sur Toulon@Venir : Quand Toulon@Venir adresse un soufflet au Réseau Mistral Trois points à retenir : 1. Un nombre de lignes trop important par rapport au nombre de voyageurs 2. Un réseau qui coûte 83% plus cher que la moyenne des réseaux des agglos de même taille 3. Un taux de correspondance entre lignes très faible (20% à Toulon, 60% dans d'autres agglos de même taille). Pour finir, la politique de TPM c'est : "Toujours plus de lignes et de bus" alors que dans les autres agglos c'est "Mieux de bus" Je pense qu'on ne peut pas être plus clair et que nos politiques, ou leurs représentants, cessent l'hypocrisie et mettent les mains dans le cambouis de ce dossier.
  3. A quand la même chose à Toulon ? http://www.mobilicites.com/011-4296-Strasbourg-les-abonnees-CTS-auront-bientot-acces-aux-TER.html Le jour ou l'on pourra prendre le TER sur le territoire de TPM uniquement avec un abonnement réseau mistral, cela donnera envie de prendre le train pour se déplacer dans l'agglo au lieu des bus englués dans la circulation !
  4. Il faut arrêter avec ces questions de concurrence entre Marseille, Nice et Toulon. Il faut arrêter tout court avec ces histoires de compétitions entre villes, entre régions, entre pays. Chaque ville est différente et on le voit bien, quand on essaie d'appliquer les mêmes recettes sur plusieurs villes, le résultat n'est pas le même ! Toulon n'a pas vocation à devenir Nice ou Marseille, ni même à les concurrencer ! Nous sommes une ville à taille humaine, une agglomération ceinturée par la mer et la montagne sur une toute petite surface, la ville attire des familles de cadres et des retraités, mais la ville possède un nombre impressionnant de jeunes. Alors oui, Toulon pourrait être bien mieux que ce qu'elle est aujourd'hui. Il lui manque du dynamisme sur certains sujets. Nous n'avons pas besoin d'être une ville attractive aux yeux de la France, cela nous poserait pas mal d'ennuis au niveau des logements, de la circulation, du foncier nécessaire. Toulon a besoin d'être une ville agréable et pratique au quotidien pour ses habitants, qu'ils soient là depuis l'an pèbre ou nouveaux. D'ailleurs c'est valable pour l'agglomération aussi. Alors sur divers sujets, la ville s'en sort bien. Les politiques économiques marchent, la ville est en chantier (ce qui prouve qu'elle vit et se transforme), il y a une communauté d'entrepreneurs et associations qui devient de plus en plus actifs etc. Ce qu'il manque à Toulon : - Des transports efficaces (au delà du tramway, il faut un réseau de bus plus fiable, une possibilité d'alterner bus/tram/train, développer le RER toulonnais, développer des politiques pour inciter les gens à laisser la voiture au garage le plus souvent possible etc.). Malheureusement l'agglomération TPM n'est absolument pas ambitieuse au niveau des transports, et M. Escoriza essaiera de me contredire, mais ce n'est pas en mettant des bus hybrides et en créant une ligne U qu'on arrange tous les soucis. - Un dynamisme hors des périodes allant de Mai à Septembre, même si je suis ravi de voir que cela change avec les Yes WeekEnd, SMAC festival etc. Mais enfin aller manger dans le centre ville de Toulon un jeudi soir de décembre, c'est plutôt triste et mort. Mais ça, encore une fois, c'est lié aussi aux transports. Des bus qui s'arrêtent à 21h, c'est vraiment du niveau d'une ville de 30.000 habitants et ça ne facilite pas le développement d'une vie nocturne de semaine (resto / ciné / théâtre / boire un coup tranquille). Nous devons avoir ce qu'on pourrait appeler la "Toulon Way of Life". Nous ne sommes par Marseille, pas Nice, pas Montpellier. Nous sommes Toulon ! Avec notre cadre, notre histoire, notre vie locale, nos cultures et nos habitudes. Tout cela évolue évidemment au fil du temps, mais Toulon à vocation à devenir ... elle-même. Une ville et une agglo à échelle humaine, ou se déplacer serait simple, ou la culture serait partout sur le territoire, ou les assos continueraient à créer des évènements régulièrement même en hiver, ou les étudiants auraient de quoi s'éclater et accéder à la culture, les jeunes actifs auraient à dispo un tissu de nouveaux entrepreneurs (La Cantine, TVT Innovation etc.), les familles de quoi aller en resto en famille ou au théâtre même en semaine sans prendre la voiture, ou les retraités pourraient vivre au soleil sans les prix de la Cote d'Azur et ou toutes les villes de l'agglo seraient complémentaires et/ou liées en ne concentrant pas toutes les activités sur Toulon Centre. Voila le Toulon dont je rêve.
  5. Monoprix ouvre début Décembre à Toulon http://www.metropolevar.fr/actualite/toulon-monoprix-ouvre-debut-decembre/2015/09/29/ Ensuite, vous avez tous lu que Burger King souhaite racheter Quick. Si tel est le cas, le nombre de BK dans l'agglo va augmenter de façon considérable : Un BK Place de la Liberté Un BK Carrefour Ollioules Un BK au Campus de La Garde Un BK à Lery à La Seyne. Je sais, beaucoup d'entre vous disent "C'est de la malbouffe, on s'en fout, c'est d'ailleurs très triste d'apprendre ça", mais perso aimant les fast-food autant que j'aime les petits restos familiaux avec de la cuisine artisanale, je trouve que c'est une bonne nouvelle. Je n'aime pas Quick :D
  6. C'est bien tous ces projets, j'applaudis très sincèrement. Mais Toulon ne saura attirer les étudiants que le jour ou : - d'autres spécialités ouvriront comme géographie, socio etc. Quitte à mutualiser et partager des cursus avec d'autres facultés comme Aix-Marseille ou Nice. - quand les étudiants pourront se déplacer aisément en soirée pour aller jusqu'à Toulon centre, le Mourillon, le Pradet et ses plages et dans le reste de l'agglo. On oublie souvent mais les étudiants sont très attachés aux déplacements. Si certains sont déjà amoureux de leur bagnole, la majorité aiment les transports en commun, les vélos. A Toulon, passer 21h en semaine, restez chez vous. Ou alors il faudrait concentrer TOUTES les facultés en centre ville et fermer le campus de La Garde. Chose évidemment impossible. Ayant étudié à Aix, toutes les facultés sont dans le centre-ville, les étudiants aussi, donc forcément pas besoin de transports la nuit. Tout se fait à pied Bref, tout ça sont des projets ambitieux et forcément de longue haleine que d'autres villes ont mis sur pied il y a 20 ans et Toulon commence à peine. Et encore, niveau ambition, je suis sceptique. J'ai l'impression que rester à 10.000 étudiants ne dérange personne alors que Toulon à tout pour devenir une ville étudiante ! C'est pour cela d'ailleurs qu'il y a de plus en plus d'assos dynamiques, de starts-ups etc. On sent qu'il y a un terreau qui ne demande qu'à être fertilisé !
  7. Le Var devrait prendre exemple sur son voisin, les Bouches du Rhône. C'est un réseau assez fiable et qui offre un véritable service. On peut aller presque partout pour des tarifs assez attractifs.
  8. Je n'emprunte jamais le réseau varlib (vivant au sein de TPM) mais je dois avouer que la seule fois ou je me suis renseigné pour me rendre à Sanary depuis Toulon, j'ai vite déchanté. Je m'attendais à un service par heure minimum, cadencé au même horaire (type : 8h20, 9h20, 10h20 etc). Mais alors quelle déception ! On ne comprend pas grand chose. Et c'est vrai que ça ne fait pas vraiment "service public", ça fait "on vous propose des cars mais uniquement la ou c'est le plus rentable pour nous". Bref, le réseau VarLib est dépendant d'un département qui périclite. Mais cela est bientôt fini. La dernière loi sur le renforcement des régions vont leur donner les clés pour faire les lignes interurbaines. Cela sera t-il mieux ? On verra.
  9. Pour répondre à @Matthieu E., il y a deux choses à connaître : - Le choix du BHNS de nombreuses villes aujourd'hui se fait pour des questions financières. Pas pour des questions techniques. Amiens refoule son projet pour un BHNS, Brest se tâte à faire une ligne BHNS car plus de sous pour le tram etc. Mais un BHNS est limité à 24 mètres de long quand un tram a une limite de 52 ! Avec un BHNS, aucune rallonge possible, ou alors il faut investir massivement pour avoir un BHNS toutes les 3 minutes. - Plusieurs villes ont fait des BHNS et ça s'avère des échecs cuisants. Caen, qui passe au tram, Nîmes, qui va créer sa T2 en mode tram, Nancy qui se pose des questions. Je pense que toutes les villes veulent un tramway. Mais comme des élus ne regardent que la lorgnette financière des choses, on ne pense plus au service que l'on peut rendre à l'habitant mais plutôt essayer de donner quelque chose de semblable mais qui en l'occurence ne l'est pas car moins cher. Notre monde est esclave de l'argent, surtout dans un pays comme la France ou les communes dépendent des dotations de l'Etat ... C'est triste que nos communes ou EPCI soient sous perfusion d'un Etat qui cherche à faire des économies partout sans regarder les effets à moyen / long terme. Mais ceci dit, comme je l'ai dit, faites votre BHNS. Au moins, l'emplacement pour un futur tram (qui arrivera un jour, d'ici 10 ans à tout casser, car il faudra se rendre à l'évidence) sera déjà crée.
  10. Mettre des agents dans chaque bus de nuit, inutile et coûteux je suis d'accord. Mais au Luxembourg, pour exemple, le système de bus est ainsi fait : - Des portillions à l'entrée qui ne s'ouvrent pas tant que l'on a pas validé. - Si, par hasard, des malins s'amusent à sauter le tourniquet, le chauffeur reste à l'arrêt tant que les fraudeurs n'ont pas réglé le ticket ou ne sont pas descendus du bus. - Si, encore par hasard, des malins viennent chercher des noises au chauffeur parce qu'il ne démarre pas, bouton rouge relié au central de police, réactivité moins de 5 minutes.
  11. Non mais laissons les faire le BHNS. Les habitants se feront leur idée. J'ai ma petite idée sur la réaction au bout de quelques mois mais ceci dit je ne dispose pas de la vérité absolue. Après tout, comme dit Valentin Gies de Toulon@Venir : "Peut-être que M. Falco est un génie caché pour le projet de BHNS, mais ça reste à démontrer". Mais bon, prouver que le CEREMA + Toulon@Venir + le préfet du Var ont tort, il faut vraiment avoir la foi en son projet. PS : BREF ce sujet ICI n'est pas fait pour le Tram vs/ BHNS. Pour ça y en un autre.
  12. En 2018 ? Après les élections présidentielles donc un potentiel retour de la droite ? Oui, on parle bien du service intercommunal comme il existe le WE. Maintenir tous les soirs, semaine et WE, le réseau "Nocturnes" tel qu'il est, c'est le meilleur moyen de fidéliser le client. Des études du CEREMA (organisme qui étudie les transports en France) prouve que maintenir un seul réseau cohérent pour une période donné fidélise davantage
  13. Le réseau de nuit le WE, je l'emprunte des que je peux. J'emprunte surtout le bateau, puisque je vis pas loin des Sablettes. À l'époque où je trainais beaucoup aux Routes, je prenais la N3. Toujours du monde et jamais un souci. La N6 pareil. La N8 je l'ai prise une fois, pas de soucis non plus. J'avoue par contre que la N7 est désespérément vide. Cependant, je ne veux pas faire la personne qui ne comprend rien aux finances d'une ville, vu mon métier je connais les problèmes. Mais je reste un fervant défenseur du service public qui par essence est déficitaire. Cependant, des solutions existent. Sinon aucune autre grande ville de France n'aurait des transports étendus jusqu'à 0h30 voir 1h du matin. Des expérimentations sont à mener je pense. 1 bus par heure, 1 bus toutes les demi-heures. Ce qu'il faut avant tout, c'est de la com ! Elle semble avoir bien marché pour la 6. La ligne U aussi semble séduire au fil du temps. Les transports en semaine, c'est une expérimentation à mener. Toulon pourrait yy gagner ! Je le crois sincèrement.
  14. Bonjour à tous. Je m'adresse en particulier à @Réseau Mistral qui nous écoute sur ce forum et j'espère qu'il pourra faire remonter cette requête qui me semble unanime (Votre appui au travers des commentaires nous aiderait à appuyer et soutenir cette requête). Vivant à La Seyne sur Mer, il y a des soirs ou j'aimerais aller boire un coup avec un ami, sortir manger chez des amis sans vouloir utiliser ma voiture. Chose actuellement impossible sauf vendredi et samedi soir. Il y a même des soirs ou je finis tard du travail (aux alentours de 20h30) et j'attrape le tout dernier bus de justesse pour me rendre à La Seyne. C'est pourquoi, je demande au nom de nombreux toulonnais et autres habitants de l'agglomération toulonnaise d'établir le service nocturne sur l'agglo TPM en semaine. Le Réseau Mistral fait des progrès chaque année, la ligne U qui s'améliore, la 6 qui est une belle création, la ligne 15 qui rend un ami très heureux car il vit à Ste Anne etc. Bref, on sent que les choses prennent leur temps mais qu'au fur et à mesure ça s'améliore. Malheureusement, nous n'avons pas encore de TCSP ni de lignes Chronobus (la dernière invention en matière de transports dans certaines villes comme Nantes, Grenoble etc.) qui nous permettent d'avoir des transports jusqu'à tard le soir. Combien d'étudiants actuellement sur le site de la Garde doivent se dire qu'il est fort dommage de pas pouvoir aller à Toulon Centre ou au Mourillon en pleine semaine se détendre après une journée de cours ou de partiels ? Combien de gens qui travaillent jusqu'à tard (comme moi parfois) se disent "mince, pas de bus après 20h30, c'est dommage !" ? Combien de gens qui veulent sortir et se détendre après une journée de boulot fatiguante se disent "encore obligé de rester à la maison à regarder des conneries alors que j'aurais aimé sortir sans prendre la voiture ?". A mon sens, une bonne partie de la population. Donc, mon cher @Réseau Mistral, nous nous vous en voulons absolument pas de cette situation actuelle. Les décisions viennent de plus haut, c'est évident. Cependant, vous êtes notre seule oreille attentive Donc, s'il vous plaît, faites remonter notre requête auprès de vos services : Extension du service "Nocturnes" en semaine, de 21h à 0h30. Au moins, faites l'essai une année ou deux années (le temps que le bouche à oreille fonctionne). Je pense que les bars, les restos, les travailleurs et les habitants vous en remercieront Merci de votre écoute, @Réseau Mistral -------------------------- Ps : J'espère être soutenu dans ma démarche au moins sur ce forum ^^
  15. Hé oui, pendant que Marseille fédère, Toulon laisse aller. Cependant, il y a de grosses erreurs stratégiques de la part de Falco qui est un bon gestionnaire, un bon père de famille dirons-nous, mais qui est dépassé pour le côté ambitieux. Déjà, TPM n'a pas cru à MP2013 qu'elle jugeait futur échec et s'est retiré des participations culturelles. > MP2013, très gros succès et Marseille surfe dessus. Si Toulon avait ouvert ses musées, ses théâtres en partenariat avec MP2013 (comme l'a fait Aix), Toulon aurait pu surfer sur des vagues moins importantes mais néanmoins porteuses. Là encore une fois pour Hyères 2024, erreur stratégique : Hyères a porté sa candidature toute seule. Pourquoi ? Personne n'en connaîtra le fin mot. C'est d'une tristesse de voir que l'intercommunalité toulonnaise n'a d'intercommunal que le titre. Cette agglo fonctionne en fractions. Six Fours qui attaque un projet de cinéma dans la ville voisine TPM qui est La Seyne, Beneventi à Ollioules qui vit dans son coin, Hyères pareil, La Garde et La Valette fonctionnent en tandem de leur côté, le Pradet et Carquei qui se préoccupent de leur petite bourgeoisie, Saint Mandrier qui est exclue par son statut quasi insulaire. Bon, tout n'est pas noir et heureusement, des choses fonctionnent très bien à TPM (notamment niveau créations emplois et mise en valeur des écoles, des conservatoires, image de marque etc.). Mais cette culture de la guerre de clocher est fatiguante à la longue. Et alors ne parlons pas des villes rebelles QUI FONT PARTIE DE L'AGGLO sans le vouloir, Sanary et Bandol, La Farlède, les trois-Solliès. Des villes qui tournent le dos à TPM alors qu'elles profitent de la proximité de l'agglo. Elles devraient être intégrées sans condition à TPM car c'est le même bassin de vie. Bref, on s'éloigne du sujet mais dans le fond c'est lié, c'est ce manque de culture du travail ensemble qui pèse sur Toulon.