Aller au contenu

Toute l’activité

Ce flux se met à jour automatiquement     

  1. Aujourd’hui
  2. Et un invité surprise bien connu des Toulonnais amateurs de Rugby !
  3. Ce lundi 21 mai est une journée de solidarité, mise en place par l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin pour aider les personnes âgées. Le Lundi de Pentecôte est un jour férié pas comme les autres... Car depuis plus de dix ans maintenant, c'est un jour travaillé, un peu comme les autres lundis de l'année. Il s'agit là en réalité d'une journée pour la solidarité, créée en 2004 afin de financer la prise en charge des personnes dépendantes. Un dispositif auquel les Français sont habitués et qui rapporte une jolie somme à l'État. Selon les chiffres de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA), en 2018 ce Lundi de Pentecôte travaillé devrait donc rapporter quelque 2,42 milliards d'euros. Dans un communiqué, la CNSA a affirmé que cette mesure avait permis de récolter environ 30 milliards d'euros depuis sa mise en place, il y a donc 14 ans. Pour autant, tous les employeurs, publics et privés, ne font pas travailler ce Lundi de Pentecôte à tous leurs salariés, car les entreprises sont libres de fixer librement la date ou encore les modalités de cette journée solidaire. Dans le cas où ce jour serait bien chômé, il est alors possible, pour compenser, de supprimer un jour de RTT ou de congé payé. Certaines entreprises offrent même cette journée à leurs employés. Tous s'acquittent d'une contribution de 0,3 % de la masse salariale à la CNSA. De l'argent redistribué entre personnes âgées et personnes handicapées L'an dernier, le Lundi de Pentecôte avait rapporté 2,37 milliards d'euros à l'État. Environ 1,42 milliard avait été alloué aux personnes âgées et 946 millions aux personnes souffrant de handicap. Selon les précisions apportées par le communiqué de la CNSA, les 2,42 milliards d'euros collectés cette année devraient être répartis plus ou moins de la même façon. AMBRE DEHARO (Capital)
  4. Hier
  5. aaxoo

    Le Jeu Au Suivant...

    bordel = > chienlit....
  6. MarcoX

    Le Jeu Au Suivant...

    pagaille => bordel
  7. aaxoo

    Le Jeu Au Suivant...

    Notre-Dame-des-Landes => pagaille
  8. La dernière semaine
  9. heu....c'est dans quel Leclerc ça car j'ai justement besoin d'eau
  10. MarcoX

    Le Jeu Au Suivant...

    désastre => Notre-Dame-des-Landes
  11. ARNAQUE AU MAGASIN E.LECLERC Messieurs, faites très, très attention, cette arnaque, comme à moi, pourrait vous arriver à vous aussi ! ! ! J'ai été victime d'une ARNAQUE au Magasin E.LECLERC ! Je vous en informe pour que vous ne vous fassiez pas avoir comme moi. Voici comment cela fonctionne : Deux superbes jeunes filles vous abordent alors que vous rangez vos courses dans le coffre de votre voiture. Elles commencent par laver votre pare-brise avec une éponge et un produit pour les vitres, leur poitrine bien mise en valeur dans leur chemisier trop serré. Il est presque impossible de ne pas y prêter attention. Alors que vous les remerciez et leur offrez un pourboire, elles le refusent et vous demandent de les conduire dans un autre centre commercial. Si vous acceptez, elles montent à l'arrière de votre voiture. En chemin, elles commencent à se déshabiller et à faire l'amour. L'une d'elles passe ensuite sur le siège passager et vous fait une fellation, pendant que l'autre vole votre pack d'Evian ! Soyez donc extrêmement vigilant : ceci pourrait aussi vous arriver ! On m'a ainsi volé un pack d'eau vendredi dernier, deux fois samedi, une fois dimanche, encore une fois lundi et à nouveau hier matin. J'y retourne demain... bien obligé : je n'ai plus d'eau ! ! !
  12. Ce qui secoue le royaume uni aujourd'hui ........MDR
  13. aaxoo

    Le Jeu Au Suivant...

    CGT => désastre
  14. Kris

    Le Jeu Au Suivant...

    chaos ........... cgt
  15. aaxoo

    Le Jeu Au Suivant...

    désordre => chaos
  16. MarcoX

    Le Jeu Au Suivant...

    ordre => désordre
  17. ça on ne pourra pas lui enlever, c'est vrai! pour moi il a plus de corones que les deux derniers, on verra la suite...
  18. au moins il va aux bouts de ses convictions
  19. Kris

    Le Jeu Au Suivant...

    police ....................... ordre
  20. MarcoX

    Le Jeu Au Suivant...

    maréchaussée => police
  21. Avant
  22. aaxoo

    Le Jeu Au Suivant...

    gendarmes = > maréchaussée
  23. La première chaîne française a annoncé les deux courses qu'elle diffusera en 2018 aux côtés des Grands Prix de Monaco et de France. En remportant l'appel d'offres pour un lot de quatre Grands Prix à diffuser sur ses antennes, faisant revenir la F1 pour plusieurs courses dans le giron du clair pour la première fois depuis 2012 (en 2017, le groupe Canal avait diffusé un seul GP en clair, celui de Monaco, sur C8), TF1 avait d'ores et déjà indiqué la diffusion programmée des épreuves de Monaco et de France en mai et juin. Il restait à connaître les deux autres courses choisies par la Une. Et dans la continuité des deux premières destinations, l'Europe et les pays frontaliers de l'Hexagone auront la part belle puisque ce sont les Grands Prix de Belgique et d'Italie qui auront droit à une diffusion en clair, à une semaine d'intervalle fin août et début septembre. Comme L'Équipe l'avait révélé précédemment, Jean-Éric Vergne sera bien consultant de TF1 pendant ces courses, même si le nom du commentateur principal reste à déterminer. Denis Brogniart a récemment indiqué qu'il ne ferait pas partie du dispositif, au moins pour les deux premières courses, en raison d'un emploi du temps chargé. Pour rappel, Canal+ conserve dans le même temps les droits de diffusion de l'intégralité des épreuves du calendrier et ce jusqu'en 2020, ce qui signifie que la chaîne cryptée diffusera également les Grands Prix sélectionnés par TF1 en direct. Cette annonce intervient alors que la discipline reine tâtonne encore dans le domaine de sa propre offre de streaming, F1TV Pro ayant été annoncé dans un premier temps avant le début de la saison puis reporté peu avant l'Australie, sans que de plus amples informations aient pour le moment filtré sur la date de sa mise en service.
  24. MarcoX

    Le Jeu Au Suivant...

    militaire => gendarmes
  25. VRAIMENT SURPRENANT ! Surprenant l’entretien qu’Emmanuel Macron a accordé à la Nouvelle revue française (NRF). S’il y a bien un lieu où je ne l’attendais pas, c’est dans cette prestigieuse revue à vocation purement littéraire. Je l’ai lu avec une curiosité vorace, m’attendant au pire. Et force m’est d’en convenir, il s’en tire diaboliquement bien citant tantôt Stendhal ( » Il est une façon de manger un œuf à la coque qui annonce les progrès faits dans la vie dévote » ), François Mauriac et son Bloc-Notes de L’Express ou Pierre Viansson-Ponté qui dans une chronique légendaire du Monde écrivait peu avant Mai 68 : « La France s’ennuie « . Retour du tragique À la question : « Que diriez-vous en 2018 ? », Emmanuel Macron répond : « Je ne pense pas que la France s’ennuie, mais elle est inquiète. » Et elle a toutes les raisons de l’être, ajoute-t-il, car « l’Histoire que nous vivons en Europe redevient tragique. Elle ne sera plus protégée, comme elle l’a été depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale ». Paradoxalement, c’est ce qui le rend optimiste. Et cette confession sidérante : « Du point de vue du système politique traditionnel, je suis une aberration. En réalité, je ne suis que l’émanation du goût du peuple français pour le romanesque. » Dommage à ce propos, puisqu’on lui demande ce qu’il lit, qu’il ne mentionne pas Michel Houellebecq : la confrontation ne manquerait pas de sel. Stendhalien jusqu’au bout D’autant que, pour lui, la littérature l’emporte et l’emportera toujours sur la sociologie et même sur la philosophie. Encore Stendhal : « Une cristallisation stendhalienne » a débuté en 2017 avec le peuple français. Cette « rencontre amoureuse » ne durera pas, il en est parfaitement conscient. Cette lucidité donne à son personnage romanesque – encore et toujours Stendhal – une profondeur inattendue. La différence engendre la haine et c’est pourquoi il la cultive. Sans guillotine, pas de gloire. Du coup, le stratège cynique, l’ambitieux sans scrupule, l’économiste dénué de toute compassion se métamorphose par la magie de la littérature en un en personnage infiniment plus complexe qu’il n’y paraît, porté par un narcissisme sans limite, mais également une culture littéraire qui demeure son point d’ancrage. Tout au moins quand il s’exprime dans la NRF. Par Roland Jaccard 12 mai 2018
  1. Charger plus d’activité
×